Un tribunal français se prononce contre Valve dans la revente de jeux

Valve Clashes contre les lois européennes sur la consommation

La Haute Cour de Paris s'est prononcée en faveur de la possibilité pour les consommateurs de revendre des copies numériques de jeux. Initialement, Valve a déclaré que Steam était un service basé sur un abonnement mais avait été rejeté. Les preuves ont montré que la plupart des jeux consistaient en un achat ponctuel et non récurrent. Cette affaire est en cours depuis assez longtemps, près de quatre ans, d'abord engagée par l'association de défense des droits des consommateurs UFC-Que Choisir.

Vente d'été à la vapeur

En fin de compte, c’est la législation de l’Union européenne qui a conduit au changement en raison des lois protégeant les programmes informatiques. La plupart des problèmes dans l’affaire concernaient l’absence de copies physiques à revendre. La cour a finalement décidé qu’un jeu vendu avec l’autorisation de l’auteur signifiait que celui-ci ne pouvait revendiquer aucune revente.

Jusqu'à ce que Valve accepte la décision, il encourt une amende de 3 000 euros par jour, pouvant aller jusqu'à six mois. Bien que cela ne représente pas beaucoup d’argent pour Valve, la politique a changé après un procès. Après avoir perdu une affaire en Australie, Valve a assoupli sa politique de remboursement et a dû payer une amende de 2,4 millions de dollars.

Interrogé sur le résultat final, Doug Lombardi de Valve a répondu à la demande de commentaire de PC Gamer par le commentaire suivant: «Nous ne souscrivons pas à la décision du tribunal de première instance de Paris et ferons appel. La décision n'aura aucun effet sur Steam tant que l'affaire sera en appel. "

Malgré les amendes et la décision, il ne semble pas y avoir de changement immédiat à venir pour Steam. Il n’existe aucun moyen de savoir quel sera le futur recours ou si Valve devra modifier sa politique. Ce n’est pas la première fois que la société s’oppose à la législation européenne. C’est l’un des nombreux cas entourant les sociétés de jeux vidéo et leurs relations avec les consommateurs et qui pourrait signaler de nouveaux changements.

Que pensez-vous de la revente de jeux? Devrait-il être uniquement physique ou numérique? Faites le nous savoir dans les commentaires!

La source.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici